Quel est le montant du SMIC en Suisse ?

La question du montant du SMIC en Suisse est fréquemment posée car les salaires dans ce pays ont la réputation d’être élevés par rapport aux autres pays et ce n’est pas faux.

Ce qui est faux c’est de penser qu’il existe un SMIC en Suisse, entendons par là un salaire minimum garanti comme en France par exemple.

Y a-t-il un SMIC fédéral ou cantonal ?

Au niveau fédéral, il n’existe aucun salaire minimum garanti. Le salaire minimum relève le plus souvent d’un accord avec les syndicats, il est surtout présent dans les grandes entreprises.

Cependant, en Suisse, le peuple est souverain de telle sorte qu’il peut prendre l’initiative d’une loi au niveau cantonal. Nous observons alors que des cantons, souvent frontaliers, ont éprouvé le besoin de légiférer en matière salariale pour lutter contre le dumping salarial notamment.

C’est ainsi qu’en 2017, le canton de Neuchâtel, qui n’est pas frontalier, a été le premier à mettre en place un taux horaire minimum de 20 Frs. Il fut remarquable de constater que cette mesure a d’abord profité aux femmes dont le niveau de rémunération était plus particulièrement bas.

Le canton du Jura a suivi fin 2017, avec application en 2018, en votant une rémunération horaire de 20 Frs. La voix du peuple étant souveraine, les syndicats ont disposé de deux années pour mettre en œuvre cette mesure.

Le canton de Genève, en 2020, a voté un taux horaire de 23 Frs soit le tarif garanti le plus élevé au monde semble t-il. Ce fut l’occasion de débattre du dumping salarial une nouvelle fois.

Enfin, le canton de Bâle Ville a voté un taux horaire de 21 Frs, il est le premier canton alémanique à avoir légiféré sur ce sujet. Contrairement au Jura, les salaires déjà garantis à l’initiative des syndicats ne sont pas concernés.

Ces cantons ont indexé annuellement les rémunérations sur l’indice du coût à la consommation.

EN SAVOIR PLUS ? CONTACTEZ-NOUS !